Qu’est-ce qu’on parle, anglais ou “globish”?

Qu’est-ce qu’on parle, anglais ou “globish”?

Qu’est-ce qu’on parle, anglais ou “globish”?

Lorsqu’on commence à étudier l’anglais on se rend compte très vite que l’on comprend mieux ce que dit un Polonais qu’un Britannique ou un Américain. Cela fait quelques dizaines d’années que l’on essaye de créer un “anglais simplifié”, qui serait plus facile à enseigner et plus facile à parler.  C’est précisément cette version-là que l’on appelle le “globish”, soit un anglais simple utilisé essentiellement par les gens dont ce n’est pas la langue maternelle.

Ce terme vient de la combinaison des mots “global” et “english”. Le concept a été créé – et patenté – en 1995 par un ancien cadre français d’IBM, Jean-Paul Nerrière. Selon lui, lorsqu’il assistait à des réunions d’affaires internationales, la communication entre les non anglophones entre eux était beaucoup plus fluide qu’avec les anglophones, car ils utilisaient une version beaucoup plus simplifiée  de l’anglais. Il a aussi expliqué dans un article publié par le quotidien britannique The Guardian qu’il ne s’agit pas de parler de façon primitive du style ‘moi Tarzan, toi Jane’, mais simplement d’utiliser un langage simplifié.

Dans son livre ‘Don’t speak English, speak Globish’ (Ne parlez pas anglais, parlez globish), Nerrière prétend qu’il s’agit d’une sorte de dialecte du XXIème siècle né du changement de la conscience géopolitique internationale. De ce fait l’anglais et sa culture sont perçues comme des valeurs dissociées de n’importe quel héritage colonial. Cela reviendrait à dire “allez-y, cette langue est notre patrimoine à tous!”

Les partisans de cette version simplifiée de l’anglais y voient une sorte de démocratisation, permettant d’avoir accès à la culture globale (musique, films, littérature etc.). Pour aller plus loin, un autre exemple: les groupes d’opposition des pays se trouvant sous un régime de dictature, ont accès à l’information internationale et peuvent se faire connaitre et agir dans le monde grâce à cette langue universelle simplifiée. Par contre les détracteurs du “globish” argumentent que simplifier une langue l’appauvrit.

 ‘Globish grammar’

Sur les douze temps de conjugaison que possède la langue anglaise, Nerrière pense qu’il faudrait n’en utiliser que dix. Il pense également qu’il faudrait éviter les expressions au sens figuré  ainsi que les phrasal verbs.

En résumé cela revient à utiliser un vocabulaire de 1500 mots qui, combinés entre eux avec ou sans suffixes, en donnent environ 5.000. Ceci dit, la théorie est une chose et la pratique en est une autre. Est-ce que le « globish » et l’anglais sont si différents que ça? Pour essayer d’y voir plus clair voici quelques exemples cités par Nerrière.

Anglais: “The streets were cleaned in the morning.”

Globish: “The workmen cleaned the streets in the morning.”

Français: Les rues ont été nettoyées ce matin.

Anglais: “I stand here today humbled by the task before us, grateful for the trust you have bestowed, mindful of the sacrifices borne by our ancestors.”

(Phrase prononcée par le président américain Barack Obama lors de son discours inaugural en 2008)

Globish: “I stand here today full of respect for the work before us. I want to thank you for the trust you have given, and I remember the sacrifices made by our ancestors.”

Français: Je me présente humblement devant vous, ici et aujourd’hui, conscient de la tâche qui m’a été confiée, et de la confiance que vous m’avez accordée, en gardant en mémoire les sacrifices de nos ancêtres.

Si vous comprenez un peu l’anglais, vous aurez remarqué que les exemples ci-dessus sont tirés d’un niveau assez élémentaire.

Cet article ne prétend bien sûr pas vous décourager d’améliorer vos connaissances d’anglais. Nous reprenons la phrase de Isaac Chotiner, journaliste du The New Yorker,  disant que “pour la plupart des gens, le globish ne suffira pas. Ils voudront apprendre aussi l’anglais”. Il est évident que si vous apprenez l’anglais pour vivre dans un pays anglophone ou pour pouvoir lire certaines œuvres de la littérature anglaise le globish n’est pas ce qu’il vous faut.

Quoi qu’il en soit, vous trouverez à Blazaar tous les cours particuliers de langues en ligne que vous souhaitez. Nos professeurs expérimentés vous aideront à étudier en cours particuliers de façon rapide et efficace à travers notre propre système de visioconférence.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *